Foire aux questions


Situation actuelle

  • Pourquoi exactement les travaux sont-ils requis ?

    Les réseaux, qui datent de 1930-1960, sont toujours fonctionnels, mais il y a un risque accru de bris et de besoins d'entretien.

  • Pourquoi ne pas avoir entamé les travaux plus tôt ?

    La Ville devait prioriser ses interventions en fonction des bassins versants (zone d'écoulement des égouts) et de sa capacité financière.

  • Est-ce qu’il y a des travaux urgents à réaliser ?

    Non, nous sommes plutôt en phase de planification et de prévention. Toutefois, même si les réseaux d’égouts sont toujours fonctionnels, il y a un risque accru de bris et de besoins d’entretien supplémentaire.

  • Pourquoi faire la réfection et le réaménagement du centre-ville en premier ?

    Dans les faits, on parle plutôt d’une suite logique dans le cadre du plan d’intervention de la Ville de Granby. Il faut savoir que les travaux adjacents (bassin versant) du même type sont réalisés à la hauteur de 75 %.

  • À quand remontent les derniers travaux majeurs au centre-ville ?

    L’intervention proposée peut s’apparenter au projet d’enfouissement des fils électriques dans les années 1980. Ce projet a transformé le visage du centre-ville de Granby.


Projet

  • Pourquoi faire la différence entre réfection et réaménagement ?

    La réfection vise les infrastructures sous terre (ex. : les égouts), alors que le réaménagement vise les éléments à la surface (bancs, trottoirs, etc.). Bref, ce qui est visible.

  • Quel est l’échéancier du projet ?

    Le projet serait développé en trois phases :
    • 2017 - Imaginons le centre-ville - La première phrase focalisée sur la participation citoyenne pour contribuer à la définition des concepts d’aménagement

    • 2018 - Créons le centre-ville - La seconde phase qui consiste à développer les plans et devis en fonction des concepts d’aménagement privilégiés

    • 2019-2022 - Bâtissons le centre-ville – La troisième phase axée sur la réfection et le réaménagement en soi.

  • La Ville a-t-elle un concept ou des orientations privilégiées ?

    Pour l’instant, non.
    La Ville souhaite toutefois que certains principes et lignes directrices soient intégrés à la réflexion, comme :
    • Le confort et plaisir des usagers
    • La mobilité durable
    • La sécurité des usagers
    • La végétalisation
    • L’accessibilité universelle
    • Les nouvelles technologies

  • Pourquoi proposer des places citoyennes ?

    La Ville propose l’aménagement de 4 places publiques dans l’optique de donner au centre-ville une identité distincte et d’en faire un milieu de vie accessible et dynamique.

    Les places proposées sont les suivantes :
    • Place de la famille – Parc Miner
    • Place du savoir – Église Notre-Dame
    • Place du marché public
    • Place de la chanson – Le Palace
    • Les concepts de places publiques seront développés à partir des contributions citoyennes à la démarche de participation publique.

  • Quelles mesures seront mises en place afin d’atténuer l’impact des travaux sur les utilisateurs et les commerçants ?

    La Ville est consciente et est sensible face aux enjeux que soulève le projet, spécifiquement pour la période de construction.

    Les mesures d’atténuation seront définies avec les acteurs et les groupes d’intérêt en 2018, en parallèle à la réalisation des plans et devis.


La démarche participative

  • Est-ce une consultation volontaire ?

    Oui. Le succès du projet sera entre autres mesuré par le degré de la participation citoyenne qu’il suscite et son taux d’adhésion

  • Quels sont les engagements de la Ville de Granby quant à la consultation citoyenne ?

    Afin de voir au succès de l’initiative, la Ville de Granby s’est engagée à :

    • Être ouvert et à l’écoute des idées et des propositions citoyennes
    • Considérer les citoyens, acteurs et groupes d’intérêt comme experts de leur milieu
    • Intégrer, lorsque possible, les idées et propositions
    • Toujours justifier les décisions

  • Pourquoi établir un Groupe de travail consultatif ?

    La Ville souhaitait s’entourer des acteurs et groupes d’intérêt de la collectivité de Granby afin de les faire contribuer activement au développement du projet.

    Le groupe se rencontrera de 4 à 6 reprises au cours de la prochaine année afin contribuer au développement d’un projet qui reflète les besoins collectifs et qui respectent le cadre budgétaire et la capacité financière de la Ville de Granby.


Finances

  • Quel est le budget du projet ?

    Le cadre budgétaire pour le volet réfection des infrastructures est de l’ordre de 15 millions. Ce cadre sera précisé lors de la réalisation des plans et devis.

  • Le projet est-il admissible à des programmes de subvention ?

    Oui. À titre d’exemple, la séparation des réseaux est une intervention priorisée par le Programme de subvention de la taxe sur l'essence et de la contribution du Québec 2014-2018 (TECQ).